Tate ou tarte? Exercice d’empathie avec un mytho

Une étape de plus à mon palmarès de parangon : la prison. Là, on se reconnaît entre durs. Le Russe d’à côté, avec ses tatouages de runes, n’a fait qu’une bouchée du petit Suisse arrêté pour conduite en état d’ébriété. Pas banquier, pas intéressant, pas de chance. Du menu fretin occidental, il en fait son quatre heures. Moi, je vais lui proposer une collab’. Il a le look, le coco, avec sa boule à zéro et sa masse de force et de graisse patiemment forgée de l’intérieur par la vodka. Moi, y a qu’entre vrais mecs que je suis bien. On peut péter, roter, se raconter quelles poules qu’on on a niqué, lesquelles étaient bonnes, lesquelles étaient connes. Mais surtout on se marre. On compare nos bobs, nos zobs, nos zgeg. On fait des concours d’appuis faciaux, je gagne toujours. Faut dire que j’ai été champion de kick boxing. J’en ai massacré pour moins que ça. Je suis léger, je suis fort, je suis le maire d’internet. Sting like a bee tout en ayant la tchatche, y a que moi pour ça. Même dans cette taule, ils ont le respect, les gars. Mes 33 bagnoles, elles sont pas sorties de nulle part.

J’ai couru, j’ai sué, j’ai tapé. Mon vieux, toujours rivé à son échiquier, en avait rien à foutre. Il a fini par clamser après un gambit dame, paix à son âme, inch’allah. Bon débarras. C’était le début de la liberté. Le vieux, il croyait pouvoir me contrôler. Moi ! Andrew, qu’il me disait, les échecs, c’est comme la vie : elle ne te fait pas de cadeau, chaque partie est un duel sans merci. Échec et mat, c’est tuer le père et recommencer. Lui avant moi, moi après lui. Et après moi, le déluge. Tous ces foutus gamins qui m’écoutent, qui donneraient leur dernière chemise pour moi, pour qui je suis Dieu. Quels foutus naïfs ! Le talent, le futur, tout se décide avant dix ans ! La stratégie, ça, mon vieux il m’a appris. J’ai joué avec les algorithmes comme lui avec ses menaces de tours. Il alignait, je disruptais. Et bam, tous les gamins m’ont vu, avec mes titres, avec mes poules – une à gauche, une à droite, et gare à elles si elles mouftent – et mes BAGNOLES ! Ouais, j’ai balancé un peu sur les meufs pour faire genre. La salope dans Big Brother, elle aimait que je la cogne, ils en ont fait toute une histoire. J’ai été viré, ça m’a lancé. Et puis y a eu #metoo. Toutes ces pétasses qui ramenaient tout à elles, ça m’a gonflé, j’ai tweeté qu’elles devaient assumer leur part du viol. Le brave Weini, moche comme un pied, il se les est toutes tapées, quel génie ! Ça les arrangeait bien, ces michtos, qui n’en veulent qu’à notre pognon et notre pouvoir ! Ces carpettes à la chaîne se soumettent au gorille en chef. « Daignera-t-il me légitimer sur insta ? Tu crois qu’il va faire sa demande ? Quelle taille aura la bagouze, crois-tu ? » Taratata, tais-toi, salope, et couche toi là ! Tu reviendras me supplier à genoux. J’ai encore été viré, je ne comprends pas pourquoi. Elle est où, la liberté d’expression ? Le débat, c’est pas tout et son contraire ? J’étais dans mon droit, j’ai défendu mes idées. Le brave Elon m’a réinstauré, c’était pas trop tôt. Et maintenant, ça ! Tout ça pour une foutue boite de pizza ! Elle n’a aucun sens de l’humour, cette Greta. La planète, je la baise, et après ?

Bon, puis toujours pas d’appel de Maman ? Ni de Tilda, Gina, Petra ou Wanda ? Même pas d’Amanda ? C’est bien ce que je disais, toutes des salopes. 

Comment tu crois qu’il se débrouille, lui, là-bas ? Je me demande bien ce qu’il devient, ce pauvre Weini, tout seul dans sa cellule. 

© proposition d’écriture « développer de l’empathie pour un personnage antipathique »: Masterclass Eric-Emmanuel Schmitt – The Artist Academy

© photo : Casarsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s