Nelly Arcan, figure tragique et écrivaine sublime

 

110920_l54y2_pluson_nellyarcan_burqachair_sn635De retour de la dernière à Genève, je retiendrai trois choses de la mise en scène du spectacle SeXclure / Variations Arcan / Trip-TYque au Théâtre du Grütli:
– le corps instrumentalisé au propre en instrument à percussion, corps objet qui seXprime, magnifiquement réalisé par Pascal Auberson qui fait résonner un corps de femme entre sons flamenco, tribaux, trance.

– la séquence du talk show télévisé déjà visionnée sur YouTube projetée sur grand écran avec un replay obsédant des yeux de bête traquée d’une femme aussi belle que Marylin Monroe qui veut parler de son rapport à l’écriture quand le présentateur -« l’homme debout » – et une assemblée d’hommes de connivence la réduisent à son décolleté.

– la lecture du texte Folle, déclaration d’amour et de mort, comme une épître wertherienne moderne. Lire la suite

Intelligences

 

img_5173Dans ce troisième billet inspiré par Jours tranquilles à Clichy, il sera question d’intelligence. Dans sa langue sans détours, Henry Miller oppose les deux filles en termes d’intelligence/bêtise mais on y perçoit aussi l’opposition entre l’élan vital que peut avoir une parole sur rien (elle enrichit la vie) et la stérilité assommante du jargon cultivé qui sape nos force ainsi que la constatation qu’il existe une intelligence du corps. Lire la suite